Sélectionner une page

Les critères d’achat d’un vélo à assistance Electrique

L’achat d’un VAE n’est pas simple : en plus de prendre en compte tous les éléments d’un vélo non électrique, comme le dérailleur, les freins… il faut également prendre en compte le moteur, le contrôleur et la batterie qui figurent parmi les éléments les plus chers. Pour résumer les points d’attention importants :

  • le moteur : c’est mieux s’il est placé au niveau du pédalier, plutôt que dans une roue car c’est plus équilibré. Si sa puissance est limitée légalement à 250W (c’est suffisant), son couple peut varier du simple au triple. Sous les 40Nm, le moteur risque d’être poussif dans les montées si vous êtes chargé ou un peu lourd. Le moteur doit être d’une marque reconnue (il n’en existe qu’une poignée) sinon en cas de besoin de SAV, vous ne pourrez rien réparer et vous devrez probablement jeter le vélo !
  • le contrôleur : c’est le système qui permet de régler le niveau d’assistance mais aussi de détecter quand le moteur doit aider. En gros, 2 systèmes existent : la détection par rotation (il vaut tourner les pédales d’un demi-tour pour que le moteur se mette en route), ou par capteur de puissance (le moteur fourni de l’aide proportionnellement à la force appliquée sur les pédales). Ce dernier système est plus cher mais fourni une assistance très naturelle (comme si vous étiez en descente) et pas brusque du tout, en plus il est moins énergivore.
  • la batterie : plus sa capacité est élevée, meilleure est l’autonomie, tout simplement. On peut aussi s’intéresser à sa vitesse de recharge et la possibilité de la retirer du vélo pour la recharger chez soit sans avoir à transporter le vélo.

Vermont Caravan – 1349€

Le Vermont Caravan est un vélo pliant électrique d’entrée de gamme. A ce titre il propose une petite batterie et donc une autonomie de 50km maximum et des freins V-Brake, les moins efficaces du marché. En revanche, ses 3 vitesses intégrées au moyeu vous permettront d’affronter de petits dénivelés sans risque de dérailler. Le moteur de marque Trio dans la roue avant implique un petit délais dans l’accélération, mais c’est fréquent pour un vélo électrique d’entrée de gamme. Le cadre et le guidon se plient, mais le vélo pèse plus de 18 kg donc n’espérez pas le transporter plier sur de longues distances. Avec ses roues de 20″, il n’est proposé qu’en une seule taille et comme la majorité des vélos pliants, les ajustements se font au niveau de la hauteur de selle du guidon.

Attention : Comme de nombreux vélos électriques d’entrée de gamme, le moteur n’est pas proposé par un constructeur réputé et sera donc difficilement réparable… Si vous cherchez un vélo qui dure dans le temps, on vous conseille d’éviter ce Vermont Caravan.

Vermont Caravan – 4/10

+
  • Transmission sans risques de déraillement
  • Pliant
  • Equipement (porte-bagage, garde-boue)
  • 18.4 Kg
  • Freins V-brake peu efficaces
  • 50km d’autonomie maximum
  • Moteur difficilement réparable dans la roue avant

Vous pouvez acheter le Vermont Caravan sur Bikester à 1349€ ou sur Probikeshop à 1349€ également.

Décathlon Rockrider E-ST 500 – 1199€

Le Rockrider E-ST 500 de Décathlon est orienté VTT mais vous pourriez y fixer un porte bagage, en option, pour le rendre plus compatible avec une utilisation urbaine. Le E-ST 500 est proposé en 2 couleurs et 4 tailles. Les freins à disques, bien que mécaniques, sauront se montrer efficaces même sous la pluie et la suspension avant vous apportera un confort important, sur les pavés en ville ou sur les chemins en forêt.

Son moteur de 42Nm devrait être suffisant même en cas de dénivelé, tandis que la batterie de 420Wh se situe dans la moyenne : prévoyez 50 à 60km d’autonomie. Le moteur est situé dans la roue arrière mais est relié à un capteur de couple, ce qui lui permet de réagir proportionnellement à la force exercée sur les pédales, et donc d’apporter une assistance la plus naturelle possible : c’est très rare sur un vélo à ce prix ! Un petit écran situé sur le guidon vous permet de régler le niveau d’assistance, de consulter l’autonomie restante, votre vitesse instantanée, moyenne, etc.

La plupart des vélos électriques d’entrée de gamme utilisent des moteurs très peu fiables, produits en Asie, de marque inconnue et qu’il est impossible à réparer. Ce E-ST 500 vendu chez Décathlon peut être réparé sans problème dans n’importe quel magasin de la marque et c’est un point très important à garder en tête lors de l’achat.

Rockrider E-ST 500 – 7,5/10

+
  • Moteur à capteur de pression pour une assistance naturelle
  • Freins à disque
  • Suspension avant
  • Autonomie de plus de 50km
  • 9 vitesses
  • 2 couleurs et 4 tailles
  • Dérailleur entrée de gamme
  • Garde-boue et porte-bagages vendus séparément
  • Couple 42Nm : suffisant dans la plupart des cas, mais on pourrait avoir bien plus puissant

Le Rockrider E-ST 500 est selon moi l’un des meilleurs vélo électrique à moins de 1200€, et probablement le meilleur VTT électrique à ce prix. Vous pouvez l’acheter chez Décathlon pour 1199€.

Décathlon Elops 900 E – 1200€

L’Elops 900 E est le vélo de ville milieu de gamme électrique chez Décathlon. Disponible en bleu et rouge, chacun en 2 tailles (pour cyclistes de 1,55m à 1,75m et de 1.75m à 1,95m), il pèse 24kg et propose une autonomie comprise entre 40 et 70km. C’est suffisant pour la plupart des usages, mais ne prévoyez pas 50km en une charge si vous avez des montées importantes ou que vous êtes plutôt lourd.

Le dérailleur 7 vitesses n’est pas haut de gamme, mais c’est suffisant, surtout en ville. Pour le reste, le vélo est plutôt bien équipé : freins à disque (mécanique) et suspension avant sont plutôt rare sur des VAE à ce tarif. Côté accessoires, on retrouve un porte bagage et des garde boue.

L’Elops 900 E n’est pas exempt de défauts :

  • D’une part l’absence de capteur de puissance, ce qui fait que le moteur ne fourni de l’assistance qu’après un premier demi tour de pédale : ça peut être désagréable pour les démarrages en côte ou un peu chargés.
  • D’autre part le couple moteur limité à 30Nm : si vous êtes lourd, en montée ou avec le vélo bien chargé, l’accélération risque d’être poussive.

Elops 900 E – 5/10

+
  • Freins à disque
  • Equipement (porte bagage, garde-boue)
  • Jusqu’à 70km d’autonomie
  • Assistance peu naturelle / avec latence car pas de capteur de puissance
  • Couple de 30Nm seulement

Elops 920 E – 1500€

L’Elops 920 ressemble à s’y méprendre au Elops 900, mais pour 300€ de plus, le 920 propose un couple de 70Nm au lieu de 30Nm, donc les accélérations seront beaucoup plus franches que sur l’Elops 900. Pourtant, l’autonomie reste identique avec 50 à 70km selon le poids du cycliste, l’usage, le dénivelé et le niveau d’assistance choisi.

L’autre gros avantage est le capteur de puissance situé au niveau du pédalier qui va permettre au moteur de fournir une assistance parfaitement proportionnelle à la force d’appui sur les pédales. Ce système à de nombreux avantages :

  • Accélérations moins brusques et plus naturelles
  • Démarrages facilités, surtout dans les montées ou en étant chargé
  • Autonomie accrue

Pour le reste, on gagne une transmission intégrée au moyeu à 7 vitesses au lieu du dérailleur d’entrée de gamme à 7 vitesses également : ça revient au même, mais vous avez beaucoup moins de chances de dérailler. En revanche, le frein arrière à disque sur le 900 devient un frein V-brake sur le 920 ! C’est le seul point négatif du Elops 920 E.

L’Elops 920 est proposé en version cadre bas en blanc et cadre haut en vert. Les deux en deux tailles.

Decathlon B’Twin Elops 920 – 8/10

+
  • Capteur de puissance pour une assistance progressive et naturelle
  • Moteur à 70Nm : très puissant
  • Suspension avant
  • Frein à disque avant
  • Equipement : porte bagage, garde boue, éclairage LED
  • Transmission 7 vitesses dans le moyeu
  • Freins V-Brake à l’arrière !
  • Disponible en une seule couleur
  • 25,2 Kg

Scrapper E-City 2.0 – 1400€

Scrapper est une marque vélo de Go-sport, comme B’Twin, Rockrider ou Elops pour Décathlon. Le E-City 2.0 est proposé en une seule taille et couleur, là où ses concurrents au même tarif chez Décathlon proposent généralement 2 tailles et 2 couleurs, voire même des déclinaisons cadre haut/bas.

Néanmoins, le E-City ne manque pas d’arguments : une suspension avant, un moteur central 80 Nm qui sera suffisamment puissant pour tous les usages et il intègre un capteur de puissance pour une assistance naturelle. L’autonomie annoncée est de 80 à 90Km, un chiffre qu’il faudrait cependant vérifier dans les faits.

En revanche, les freins V-Brake sont à proscrire car peu efficaces, en particulier sous la pluie Il s’agit donc du principal défaut du E-City 2.0. Les 7 vitesses seront suffisantes pour un usage urbain, mais le dérailleur Shimano Tourney n’est pas très fiable, il s’agit d’un modèle bas de gamme chez Shimano. On retrouve les équipements standards de tout vélo de ville : éclairage avant/arrière, garde boue et porte bagage. Dommage que Go-sport ne juge pas utile de préciser le poids de son vélo, ni d’autres détails comme les différents niveaux d’assistance ou encore les pneus utilisés.

Go-Sport Scrapper E-City 2.0 – 5/10

+
  • Moteur central 80 Nm puissant et équilibré
  • Autonomie de 80km
  • Suspension avant
  • Equipement (garde boue, porte bagage)
  • Freins V-brake
  • Dérailleur d’entrée de gamme
  • Poids inconnu
  • Une seule taille
  • Une seule couleur

Go-Sport Scrapper EXC 1.0 – 1199€

Le Scrapper EXC 1.0 est un VTT avec freins à disque mécaniques et une transmission Shimano Altus 7 vitesses. La gamme Altus est de l’entrée de gamme, mais légèrement mieux que le Shimano Tourney qui équipe le E-City 2.0 par exemple. En tant que VTT, le Scrapper EXC 1.0 intègre une fourche verrouillable, à débattement de 100mm.

Sur la partie mécanique, c’est donc plutôt mieux que la plupart de ses concurrents. En revanche, c’est sur la partie électrique que le EXC 1.0 s’en sort moins bien : son moteur se situe dans la roue arrière, ce qui rend l’assistance peu naturelle et un peu brusque. En plus, le moteur est peu puissant : 35Nm contre 70Nm pour le moteur le plus puissant de ce comparatif, le Elops 920E. Côté autonomie, Go-Sport indique à la fois la fourchette 50-60 et à la fois 70-80km.

Le Scrapper EXC 1.0 est proposé en noir en taille unique : oubliez si vous faites moins de 1.70 ou plus que 1.90m et à essayer en magasin avant d’acheter pour vérifier qu’il vous convient.

Go-SPORT Scrapper EXC 1.0 – 5/10

+
  • Freins à disque
  • Suspension avant
  • Moteur sans capteur de puissance (assistance brusque)
  • Moteur roue arrière peu puissant (35Nm)

Go-Sport Scrapper EXC 2.9 – 1399€

Pour 200€ de plus entre le EXC 1.0 et le 2.9, les différences sont importantes :

  • le moteur passe de 35Nm à 43Nm; c’est pas énorme mais c’est déjà mieux
  • les freins à disques mécaniques sur le 1.0 sont hydrauliques sur le 2.9, pour un freinage plus progressif et plus efficace
  • Le dérailleur passe de 7 à 8 vitesses et surtout monte en gamme, on est sur du Shimano Alivio, il sera donc plus fiable que sur le EXC 1.0
  • Enfin, ce n’est pas un détail : l’autonomie annoncé passe à 90/100 km grâce à l’imposante batterie de 576Wh

On aurait juste voulu un moteur avec un couple encore un peu plus important et surtout un capteur de puissance pour une assistance plus naturelle : l’un des principaux défauts du Scrapper 1.0 est toujours présent sur le 2.9.

Go-Sport Scrapper EXC 2.9 – 6.5/10

+
  • Freins à disque hydrauliques
  • Autonomie annoncée de 90/100km
  • Dérailleur Shimano Alivio
  • Moteur roue arrière sans capteur de puissance et donc une assistance brusque
  • Moteur 43Nm

Legend Monza – 1399€

Le Legend Monza est un vélo électrique pliant, à 6 vitesses, moteur à couple de 40 Nm et freins à disques hydraulique. Côté batterie, le Legend Monza propose 3 taille de batterie :

  • 288Wh pour 30 à 60km d’autonomie, à 1299€
  • 374Wh pour 40 à 75km d’autonomie, à 1399€
  • 504Wh pour 50 à 100km d’autonomie, à 1549€

Disponible en 3 couleurs (argent, bleu, noir) mais une seule taille, il se destine aux cyclistes de 1.60m à 1.90m.

Legend Monza – 5.5/10

+
  • Freins à disque hydraulique
  • 3 tailles de batterie disponibles
  • 3 coloris
  • Contrôleur compatible Bluetooth avec app Android/iOS
  • Moteur 40Nm
  • Dérailleur bas de gamme
  • Moteur sans capteur de puissance, donc assistance brusque non naturelle

Le Legend Monza est disponible sur Amazon et Go-Sport avec différentes tailles de batterie :

Gitane E-Zumba E Going D7 – 1299€

Le Gitane E-Zumba E Going D7 est un vélo urbain, c’est-à-dire particulièrement adapté à la ville, grâce à ses pMoetites roues 26″. Si son autonomie de 50 à 100km devrait être largement suffisante, on peut en revanche s’inquiéter des freins V-brake, peu efficaces, en particulier avec un vélo de 23.9Kg. Le dérailleur Altus 7 vitesses ne fait guère mieux, car c’est un modèle d’entrée de gamme, chez Shimano.

Gitane E-Zumba E Goind D7 – 5/10

+
  • Autonomie 50 à 100Km
  • Equipement (éclairage, porte bagage, garde boue)
  • Moteur roue avant
  • Couple moteur non communiqué
  • Freins V-brake